Supermurgeman, T1 : La loi de la jungle

supermurgeman1


Titre : Supermurgeman, T1 : La loi de la jungle
Scénariste : Mathieu Sapin
Dessinateur : Mathieu Sapin
Parution : Septembre 2004


La parodie est un genre que j’apprécie particulièrement. Lorsqu’un auteur se lâche vraiment, il se fait plaisir et cela se ressent. Autant dire que cette série, subtilement intitulée « Supermurgeman », m’a attiré dès le premier regard. Scénarisée et dessinée par Mathieu Sapin, elle met en scène le héros éponyme qui tire sa force de supermurgebières qui lui permettent de lancer un jet acide sur ses ennemis en vomissant plus que de raison. Honnêtement, si le côté pipi/caca/vomi vous laisse froid, vous pouvez passer votre tour… Cette série est publiée dans l’excellente collection Poisson Pilote, qui a vu sortir les albums de Trondheim, Sfar, Blain et plein d’autres auteurs (très) talentueux.  Continuer la lecture de « Supermurgeman, T1 : La loi de la jungle »

Les Aventures de Philip et Francis, T2 : Le Piège Machiavélique – Pierre Veys & Nicolas Barral

philipetfrancis2


Titre : Les Aventures de Philip et Francis, T2 : Le Piège Machiavélique
Scénariste : Pierre Veys
Dessinateur : Nicolas Barral
Parution : Février 2011


Contrairement à Tintin, Blake et Mortimer est une série qui a survécu à son auteur originel, Edgar P. Jacob. Mais si certains ont repris les aventures des deux hommes à la façon du maître, d’autres prennent un malin plaisir à le parodier. Pierre Veys et Nicolas Barral, déjà auteurs de « Baker Street », une parodie de Sherlock Holmes, reprennent les personnages de Philip et Francis pour un deuxième tome de pastiche de nos deux héros.

« Le piège machiavélique » est inspiré de l’ouvrage « Le piège diabolique ». Il va sans dire qu’il est préférable de connaître un minimum les aventures de Blake et Mortimer pour profiter pleinement de cette BD. De même, une relecture préalable du « Piège Diabolique » est conseillée (même si les rappels directs sont surtout dans les premières pages). L’histoire démarre avec que Miloch, toujours pas mort, propose son invention à Mortimer. Un piège assurément… Et comme dans l’œuvre originale, nos héros vont tomber en plein dedans ! Le début de l’histoire ressemble à s’y méprendre à celle de Jacob. Certaines cases en sont quasiment des copies. Mais déjà, les auteurs se moquent un peu des procédés mis en jeu.

Blake & Mortimer version parodique… et parallèle !

Très vite, les héros se retrouvent dans une dimension parallèle… Londres n’est plus ce qu’il est. Et surtout, leur fameux duo n’existe pas, ayant permis à Olrik d’être premier ministre de l’Angleterre, sur le point de se marier avec la reine ! L’arrogance des héros va vite faire surface, car ils ne supportent pas que leurs doubles soient si inutiles dans ce monde…

Contrairement à « Baker Street », qui est plus universel, « Les Aventures de Philip et Francis » est réservé avant tout à des fans. Le tout est drôle et on sourit souvent, mais une connaissance des personnages est quand même nécessaire. Quelques situations vraiment burlesques arracheront sans peine un rire du lecteur. L’humour est omniprésent, notamment dans la relation entre les deux personnages qui sont sans cesse en lutte, s’envoyant des piques sur tout et n’importe quoi (chacun prétextant par exemple avoir le meilleur « double »).

Niveau dessin, c’est un tour de force. La ligne claire du maître est très bien adaptée par Nicolas Barral. Le trait est forcé juste ce qu’il faut pour renforcer l’effet comique. On reconnaît sans peine les personnages et les expressions faciales sont particulièrement réussies, participant fortement à l’humour de la série. Ce n’est pas le dessin de Jacob, loin de là (et heureusement), mais pas dépaysant non plus.

Au final, cette BD est une réussite. Réservée avant tout aux amateurs de « Blake et Mortimer », elle est un bel hommage à l’œuvre d’Edgar P. Jacob. Le duo Veys/Barral est décidément très efficace dans le domaine parodique !

avatar_belz_jol

Note : 14/20

Impostures – Romain Dutreix

Impostures


Titre : Impostures
Scénariste : Romain Dutreix
Dessinateur : Romain Dutreix
Parution : Mars 2013


La parodie est un genre que j’affectionne. Découvrant l’une des « Impostures » de Romain Dutreix dans Fluide Glacial, j’avais été immédiatement conquis. Pastichant Spirou et Fantasio (mettant en scène notamment les changements éditoriaux de la série), l’auteur avait su titiller mes zygomatiques sans peine. Il me fallait donc découvrir le reste de ses parodies dans l’album les regroupant, intitulé « Impostures ». Le tout est paru chez Fluide Glacial pour un format BD classique de 54 pages.

Même si on parle ici de pastiches, seule la partie franco-belge est concernée. On retrouve toutes les grandes séries qui ont fait son âge d’or : Spirou, les Schtroumpfs, Boule & Bill, l’agent 212, Lucky Luke, etc. Le grand absent est bien évidemment Tintin, mais l’on sait que les droits du reporter sont trop protégés pour que l’on puisse prendre le risque d’en parler. A cela s’ajoute Titeuf, série plus récente, mais classique également du genre.

Parodier et rendre hommage

Fluide Glacial oblige, le tout parodie autant qu’il rend hommage. Certains passages sont bien trash (notamment pour Titeuf, où des séries de gags montrent des Titeuf du monde entier). L’auteur se débrouille suffisamment pour varier les sujets. Si ces derniers ont des paginations variables, les thèmes le sont aussi. Ainsi, après les changements éditoriaux (et graphiques !) de Spirou & Fantasio, on retrouvera Boule & Bill en HLM, la crise de couple chez les Schtroumpfs ou Lucky Luke chez les psy…

Ce qui fait la force de l’ouvrage, c’est que Romain Dutreix respecte fortement les œuvres qu’il pastiche. La partie sur Astérix est évidente. L’auteur transpose la création de Goscinny et Uderzo au Nouveau Monde. Les Romains deviennent des congrégations religieuses devant évangéliser le dernier village indien… cannibale ! Je n’ai pas pu m’empêcher de rire à plusieurs reprises pendant la lecture de cette histoire…

Graphiquement, Romain Dutreix fait preuve d’une véritable virtuosité en sachant varier son style graphique selon les histoires. « Super Bourbon » (pastichant vraisemblablement Töpffer, pionnier de la bande-dessinée) est dessinée façon gravure du XIXème siècle (avec les textes sous l’image !). Une vraie réussite !

J’ai été séduit par ces « Impostures ». La variété des styles graphiques et des traitements donnent beaucoup de force à l’ouvrage. Alors bien sûr, certains préféreront les passages les plus trash, d’autres les plus gentillets… Mais si vous aimez le pastiche, il y a de forte chance que cet album ne vous laisse pas indifférent ! A lire sans hésiter.

avatar_belz_jol

Note : 16/20