Faut pas prendre les cons pour des gens, T2


Titre : Faut pas prendre les cons pour des gens, T2
Scénaristes : Emmanuel Reuzé & Nicolas Rouhaud
Dessinateur : Emmanuel Reuzé
Parution : Octobre 2020


Après le succès mérité du premier tome en librairie, il n’était pas étonnant de voir débarquer dans les bacs le deuxième opus de « Faut pas prendre les cons pour des gens ». Porté au dessin par Emmanuel Reuzé, épaulé par Nicolas Rouhaud pour une bonne partie des gags, le livre nous offre une cinquantaine de pages d’humour absurde et noir sur notre société actuelle. Vous reprendrez bien un peu d’humour grinçant ?

Un retour en force de l’humour noir et absurde

Le principe de cette bande dessinée est d’utiliser les travers de notre société et de les pousser à l’absurde. Ainsi, on trouvera des robots qui pointent au chômage ou des enfants sous garantie… Étant donné l’arrivée de la pandémie en 2020, certains sujets sont plus actuels encore : le télétravail devient des télévacances et les médecins, par manque de lits à l’hôpital, ramènent des patients dormir chez eux…

Une fois qu’une idée est trouvée, les auteurs la réexploite, la pousse encore plus loin. Ils développent quantité de petits fils rouges savoureux. L’ensemble est très noir. Le cynisme est de mise. Cela fait partie du sel de l’album. Il y a un vrai ton personnel dans cet humour, même s’il est dans la lignée de tous ces livres d’humour absurde (des rejetons du « Zaï zaï zaï zaï » de Fabcaro ?). L’ensemble est réussi est les amateurs du premier tome y retrouveront avec plaisir leurs habitudes.

Au niveau du dessin, s’il sacrifient à quelques cases copier-coller (le dialogue est le maître mot de ces gags), on est loin de certains ouvrages pauvres graphiquement. Le dessin est soigné, subtilement colorisé et tramé, ce qui lui donne un rendu presque rétro. Le dessin réaliste convient bien à la situation et il n’y a pas vraiment d’économie dans le dessin. Une belle réussite, car le rendu final donne bien l’aspect d’une société malade que l’on observe se déliter.

« Faut pas prendre les cons pour des gens » ne révolutionne pas sa formule. L’humour fonctionne toujours autant, les thèmes se renouvellent… Une belle réussite une nouvelle fois. Si vous aimez l’absurde et n’avez pas peur de l’humour noir, n’hésitez pas à franchir le pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *