Les petits riens de Lewis Trondheim, T8 : Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel


Titre : Les petits rien de Lewis Trondheim, T8 : Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel
Scénariste : Lewis Trondheim
Dessinateur : Lewis Trondheim
Parution : Avril 2018


Lewis Trondheim est mon auteur de bandes dessinées préféré. Depuis ma découverte il y a une vingtaine d’année de Lapinot, je suis sous le charme du ton de ses productions. Je suis particulièrement sensible à son humour assez unique dans son genre. Sa faculté à retranscrire les incohérences du quotidien avec drôlerie et réaliste est impressionnante. Sa série Les petits riens porte bien son nom et s’inscrit parfaitement dans son univers. Ma critique aujourd’hui concerne le huitième tome intitulé Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel.

Un excellent cru

Cet album est une succession d’anecdotes du quotidien vu sous un ton décalé ou humoristique. Chaque anecdote occupe une page et donne une apparence de carnet de bord à l’ouvrage. Il s’agit finalement d’une réflexion agréable et légère sur le monde qui nous entoure.

Les situations contées par Trondheim appartiennent à notre « espace proche ». Elles se déroulent en vacances ou dans la vie de tous les jours. L’auteur les vit seul, en famille ou entre amis. Tous ses moments nous parlent car nous avons l’impression que nous les avons vécus ou que nous pourrions vivre des situations similaires à tout moment. Cette proximité est une des caractéristiques fortes de la série.

Cet ouvrage est évidemment marqué par le ton Trondheim. Cet esprit de narration est fortement teinté d’auto-dérision. Il porte un regard sur monde à la fois déluré et plein de vérités. L’auteur montre qu’il ne peut pas changer le monde entier mais qu’il est finalement important de faire ce que l’on peut à son échelle. A aucun moment, il n’est donneur de leçon car il se centre sur ses propres dilemmes et réflexions pour essayer de respecter au mieux ce principe de vie. Néanmoins, cela n’empêche par le lecteur de réfléchir entre deux sourires sur ses propres actes du quotidien.

Les dessins sont caractéristiques du style de Trondheim. Les personnages possèdent des traits animaliers. La nature du trait donne vraiment le sentiment d’être dans un cahier de bord. L’auteur a fait également un gros effort sur les décors qui sont travaillés de manière détaillée. De plus, les expressions faciales de son avatar volatile sont souvent hilarantes.

Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel est un excellent cru. Je vous garantis un bon moment en vous plongeant dans sa lecture. La densité et la richesse des anecdotes me donnent envie d’y replonger au plus vite afin d’en saisir toutes les subtilités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *