Rose, T1 : Double vie


Titre : Rose, T1 : Double vie
Scénaristes : Émilie Alibert & Denis Lapière
Dessinatrice : Valérie Vernay
Parution : Janvier 2017


Prépubliée dans Spirou, la série « Rose » est prévue en trois tomes. Le premier, intitulé « Double vie », est chargé d’introduire l’univers et de titiller notre intérêt. Pour cela, le fantastique est immédiatement annoncé : Rose est capable de se dédoubler. Elle ne fait pas exprès, personne ne la croit, mais c’est un fait. Le tout est scénarisé par Émilie Alibert et Denis Lapière et dessiné par Valérie Vernay pour une publication logique chez Dupuis.

Polar & Fantastique

Rose vient de perdre son père. Tué par balles et abandonné sur une plage, son meurtre ressemble à une lugubre mise en scène. Son père étant détective, la jeune fille s’imagine qu’il avait dû enquêter sur des personnes qu’il ne fallait pas… Rose va alors utiliser son pouvoir pour enquêter elle-même, au risque de déterrer des secrets qu’il aurait mieux fallu laisser où ils étaient…

« Rose » possède un univers fantastique assez léger, puisque c’est Rose qui possède un pouvoir. Le reste est ancré dans la réalité et on suit un polar classique avec ses découvertes. Le début est un peu laborieux, même si ce n’est pas désagréable, puisque l’enquête n’avance pas vraiment. En fin de bouquin, on a du mal à se dire qu’il y a encore deux tomes, mais pourquoi pas ?

Le livre se lit d’une traite et on ne s’ennuie pas. Mais reste le sentiment d’une narration pas toujours au plus rapide. Les auteurs ont posé les jalons de leur histoire et de leurs personnages, mais on attend plus de densité d’un premier tome.

Le livre est porté par le dessin de Valérie Vernay. Très doux, il convient parfaitement à l’atmosphère de deuil de l’ouvrage. Les couleurs sont pleinement utilisées pour les atmosphères (les dédoublements sont réalisés en noir et blanc) et donnent un bel aspect à l’ouvrage. Le dessin est simple mais efficace, le découpage pertinent… Bref, le travail de Valérie Vernay m’a séduit. La couverture, très réussie, a été un des motifs d’acquisition de l’ouvrage…

« Rose » ne m’a pas passionné. C’est une bonne bande-dessinée grand public (peut-être pour un public plus jeune aussi). C’est bien fait, l’histoire entre polar et fantastique laisse suffisamment de suspense pour vouloir en connaître plus… Ne présageons de rien : trois tomes étant prévus, il faudra voir ce que les auteurs ont prévu pour maintenir notre intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *