Ultimex, T1 : Le Mauvais Oeil

ultimexbd


Titre : Ultimex, T1 : Le Mauvais Oeil
Scénariste : Gad
Dessinateur : Gad
Parution : Janvier 2009


La série « Ultimex » s’est taillé une solide réputation dans la blogosphère. Son propos extrême et fondamentalement de mauvais goût a permis à son auteur, Gad, de sortir du lot. Sans surprise, « Ultimex » s’est retrouvé adapté sous format papier dans deux maisons d’édition différentes, Lapin Editions et Vraoum. Je parle ici du tome « Le mauvais œil », sorti chez Vraoum!. 

Violent, pervers, misogyne et arrogant.

Le nom complet de la série est « Ultimex et Steve le faire-valoir prodige ». Ultimex est un homme qui pourrait presque être normal si sa tête n’avait pas été remplacée par un œil géant. Et surtout s’il n’était pas aussi violent, pervers, misogyne et arrogant… Dès les premières pages, on voit Ultimex s’accoupler avec une jeune femme, la traiter de salope, la frapper (à sa demande), la tuer puis rejoindre Steve pour cacher le corps.

ultimex1aLe principe de cette BD est de ne rien se refuser. Les chiens sont lâchés, les limites n’existent pas. Meurtres et viols sont fréquents. La relation Ultimex/Steve permet de renforcer l’aspect humoristique. En effet, leur amitié est évidemment proche d’une relation maître/élève où le mentor profite de la naïveté de l’autre. Ainsi, si Steve doit toujours aider Ultimex quand il a des problèmes, le contraire n’est jamais vrai…

Mais outre la violence gratuite (et jouissive), c’est surtout dans les dialogues que cet ouvrage prend corps. L’arrogance d’Ultimex couplée à la naïveté de Steve fait mouche, sans compter les jeunes femmes qui gravitent autour du héros, prêtes à se donner à lui dans l’instant. Les dialogues sont vraiment savoureux et vous feront rire plus d’une fois à gorge déployée ! Sous un aspect simplement trash, « Ultimex » développe un humour et un univers beaucoup plus dense qu’il n’y paraît. 

Le tout s’articule sous la forme de scènes de trois à quatre pages, le tout se finissant immanquablement par une chute. Le tout rappelle finalement beaucoup les publications pour magazines (Fluide Glacial en tête pour le côté irrévérencieux). En tout cas, à aucun moment on a l’impression de lire l’adaptation d’un blog. 

Le dessin a un aspect vaguement rétro US. Le noir et blanc n’est pas gênant, même s’il manque un peu de profondeur par moment. Selon les histoires, c’est un peu inégal. En revanche, Ultimex, avec son gros œil, est particulièrement réussi. Ce manque d’expression le rend particulièrement froid et cynique. Cependant, Gad parvient par moment à le rendre très expressif, ce qui est un vrai tour de force ! Au final, le dessin est avant tout là pour renforcer les dialogues et les situations. Quelques illustrations d’une page sont également présentes, façon couverture de magazine. Elles sont souvent graphiquement superbes et très drôles. Elles complètement parfaitement les histoires, en amenant un humour beaucoup plus visuel.

ultimex1b

Au final, j’ai été séduit par cet ouvrage. Déjà fan du blog, j’ai beaucoup apprécié de retrouver Ultimex dans un format papier totalement adapté. L’humour grinçant et morbide, complètement débridé, sert des dialogues toujours réussis. A lire et relire sans modération !

avatar_belz_jolnote4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *