Ultimex, T3 : Le Roi de la Soirée


Titre : Ultimex, T3 : Le Roi de la Soirée
Scénariste : Gad
Dessinateur : Gad
Parution : Février 2012


Révélé par son blog, le personnage d’Ultimex (qui a un œil à la place de la tête) continue de sévir en version papier avec la sortie du troisième tome de sa série aux éditions Vraoum! : « Le roi de la soirée ». Comme d’habitude, l’ensemble est scénarisé et dessiné par Gad.  Continuer la lecture de « Ultimex, T3 : Le Roi de la Soirée »

Ultimex, T2 : L’axe du mâle

ultimex2


Titre : Ultimex, T2 : L’Axe du Mâle
Scénariste : Gad
Dessinateur : Gad
Parution : Novembre 2010


 Après un premier album très réussi, Ultimex nous revient dans « L’Axe du Mâle », publié chez Vraoum ! au prix de 12 euros. Toujours flanqué de son « faire-valoir prodige » Steve, qu’allait pouvoir faire l’homme qui avait déjà trucidé et violé à tout va dans le précédent ouvrage ?  Continuer la lecture de « Ultimex, T2 : L’axe du mâle »

Ultimex, T1 : Le Mauvais Oeil

ultimexbd


Titre : Ultimex, T1 : Le Mauvais Oeil
Scénariste : Gad
Dessinateur : Gad
Parution : Janvier 2009


La série « Ultimex » s’est taillé une solide réputation dans la blogosphère. Son propos extrême et fondamentalement de mauvais goût a permis à son auteur, Gad, de sortir du lot. Sans surprise, « Ultimex » s’est retrouvé adapté sous format papier dans deux maisons d’édition différentes, Lapin Editions et Vraoum. Je parle ici du tome « Le mauvais œil », sorti chez Vraoum!.  Continuer la lecture de « Ultimex, T1 : Le Mauvais Oeil »

Paf & Hencule, T2 : 2 hommes en colère

PafEtHencule2


Titre : Paf & Hencule, T2 : 2 hommes en colère
Scénariste : Goupil Acnéique
Dessinateur : Abraham Kadabra
Parution : Novembre 2014


« Plus jamais ça » disait la bandeau. Et pourtant Goupil Acnéique et Abraham Kadabra remettent le couvert avec ce deuxième tome de « Paf & Hencule ». Les deux compères sans foi, ni loi, ni morale, ni… quoi que ce soit reviennent donc pour une série de strips trash aux éditions Même pas mal. Continuer la lecture de « Paf & Hencule, T2 : 2 hommes en colère »

Paf & Hencule, T1 : French doctors

PafEtHencule1


Titre : Paf & Hencule, T1 : French doctors
Scénariste : Goupil Acnéique
Dessinateur : Abraham Kadabra
Parution : Novembre 2010


Avec un titre pareil, Goupil Acnéique et Abrahma Kadabra cherchaient les problèmes… Outre la sonorité rappelant « Pif & Hercule », les personnages en sont inspirés également. Un chat noir (avec un sparadrap) et un chien sont les héros de ce livre… Ils sont médecins et il aurait certainement mieux valu qu’ils ne le soient pas ! Le tout est publié aux éditions, bien nommées pour le boup, Même pas mal. Continuer la lecture de « Paf & Hencule, T1 : French doctors »

Ralph Azham, T8 : Personne n’attrape une rivière

RalphAzham8


Titre : Ralph Azham, T8 : Personne n’attrape une rivière
Scénariste : Lewis Trondheim
Dessinateur : Lewis Trondheim
Parution : Octobre 2015


« Ralph Azham » a longtemps été perçu par un sous-Donjon dans la bibliographie gigantesque de Lewis Trondheim. Mais les années sont passées et le mythique projet avec Joann Sfar a connu son dénouement. « Ralph Azham » devenait ainsi la seule occasion de voir le célèbre auteur naviguer dans cet univers de fantasy. Les comparaisons ont cessé et le héros aux cheveux bleus a enfin trouvé sa voie dans la lumière du neuvième art. Ce cher Ralph a vu paraître à la fin de l’année dernière la dernière de ses aventures en date intitulée « Personne n’attrape une rivière ». Cet opus marque un nouveau départ pour la série. La quête du héros a été atteinte. Il est maintenant l’heure de trouver un nouvel équilibre de vie et de nouveaux objectifs. Continuer la lecture de « Ralph Azham, T8 : Personne n’attrape une rivière »

Le banc de touche

lebancdetouche


Titre : Le banc de touche
Scénariste : Martin Page
Dessinateur : Clément C. Fabre
Parution : Juillet 2012


Quand je vais à un festival de BD, je prends toujours le temps de m’arrêter au stand Vraoum/Warum. Cette jeune maison d’édition propose des livres de qualité et regroupe des auteurs que j’apprécie. J’ai pu ainsi acquérir « Le banc de touche », une bande-dessinée scénarisée par Martin Page et dessinée par Clément C. Fabre. J’ai été attiré avant tout par le dessin de Clément Fabre, que je connaissais par son blog. La lecture de quelques pages m’a convaincu d’acheter l’ouvrage (avec la belle dédicace qui va avec).

Le pitch n’est pas des plus réjouissants : Louis, Charlotte et Darius sont trois adolescents/jeunes adultes dépressifs. Ils passent leur temps à broyer du noir et ils transpirent la désillusion par tous les pores de leur peau. Le tout est organise en strips, majoritairement de quatre cases. Ponctuellement, une planche ou une illustration viennent s’immiscer entre les strips, amenant une mécanique légèrement différente.

Mais pourquoi tant de désespoir ?

C’est donc de l’humour noir qui nous est servi ici. Et honnêtement, si ça ne va pas trop dans votre vie, je ne suis pas sûr que la lecture de cet ouvrage soit avisée. Car en dehors des jeux de mots sur la mort et des remarques morbides, c’est une vraie désillusion sur la vie et les rapports humains qui est mise en lumière. Louis passe son temps à se faire larguer. Il passe plus de temps en chagrin d’amour qu’en couple, se demandant si tout cela vaut le coup. L’humour cynique et désespéré de l’ouvrage fait mouche heureusement et les trouvailles sont nombreuses. Alors que l’on pourrait croire que ces adulescents désespérés tourneraient en rond, les auteurs parviennent à nous surprendre jusqu’au bout. Il y a quand même dans cette désillusion un petit côté « Peanuts ».

L’ouvrage est bien rythmé, alternant strips et illustrations et variant les situations. On regrettera juste que le postulat de départ, trois jeunes gens désespérés, reste un peu inexpliqué. A la fermeture de l’ouvrage, on ne peut s’empêcher de se demander « mais pourquoi tant de désespoir ?! » 

Le tout est servi par le dessin de Clément Fabre. Son trait est simple et reconnaissable. Bien que souvent il ne se passe pas grand-chose, il parvient à varier les situations pour que le lecteur n’ait pas l’impression de revoir sans cesse la même scène. Quand il possède un peu plus d’espace pour s’exprimer, il montre toute l’étendue de son talent. Sans jamais être tape-à-œil, son dessin est efficace et parfaitement mis en valeur par des couleurs à l’aquarelle magnifiques. Je suis très fan du graphisme de Fabre, à la fois simple et maîtrisé parfaitement.

Au final, j’ai vraiment été séduit par cet ouvrage. L’humour noir m’a parlé et un véritable univers se dégage des discussions des trois personnages. Le graphisme est à la hauteur et renforce d’autant plus les textes. Une belle découverte qui ne me donne qu’une envie : continuer à suivre ces deux auteurs dans leurs prochains ouvrages.

avatar_belz_jol

note4

Parapléjack – Fabcaro

parapléjack


Titre : Parapléjack
Scénariste : Fabcaro
Dessinateur : Fabcaro
Parution : Novembre 2014


Fabcaro est l’un de mes auteurs favoris. Son humour, absurde et personnel, me touche systématiquement. L’auteur a développé toute une série de livres sous forme de strips, dont il s’est fait une spécialité (parmi d’autres). « Parapléjack » regroupe des strips parus initialement sur le site Mauvais Esprit. Le tout est publié aux éditions de La Cafetière dans un format A6, à raison d’un strip par page (pour 128 pages).

Jack est paraplégique. Mais il ne semble pas avoir conscience des implications. Ainsi, il essaie de faire plein de choses qui lui sont impossibles, comme tirer un pénalty par exemple ou faire des pompes… Comme cité en quatrième de couverture : « Tu dois accepter la vie telle qu’elle se présente mais mieux vaut faire en sorte qu’elle se présente comme tu veux qu’elle soit… » 

Un homme en fauteuil roulant fait du trampoline…

On nage donc en plein humour noir et absurde en voyant un homme en fauteuil roulant faire du trampoline… Difficile à imaginer, non ? Fabcaro manipule un humour qui a ses adeptes, mais il est évident que certains resteront sur la touche. Il fait fort ici en s’attaquant aux handicapés dont il se moque ouvertement. Mais la bonne humeur de Jack est communicative.

Comme toujours avec les recueils de strips, certains sont clairement plus percutants que d’autres. Une fois le postulat de départ assimilé, on sourit beaucoup aux péripéties de Jack, même si un phénomène de répétition se fait sentir en fin d’ouvrage. Se pose la question de savoir s’il fallait publier l’intégralité des strips parus précédemment. Qu’importe, le plaisir de lecture est là.

Le dessin de l’auteur est un vrai plaisir. Son trait est dynamique et, malgré la petitesse du format, les cases sont riches en décors et en détails. Son noir et blanc est beau, même si ici il manque parfois de visibilité. Difficile à dire si c’est à cause de la couleur ou à cause de la taille des cases, mais j’ai eu besoin d’un temps d’adaptation.

parapléjack1

Un nouveau livre de Fabcaro, c’est toujours un plaisir. « Parapléjack » n’est pas son meilleur livre, mais son côté complètement absurde est assez jubilatoire. Abordant un sujet difficile avec un humour corrosif, l’auteur prend un risque. Mais qui d’autre pouvait nous montrer un homme paraplégique en plein déni de son handicap ?

avatar_belz_jol

Note : 12/20