Le Chant des Stryges, Saison 3, T13 : Pouvoirs

stryges13


Titre : Le Chant des Stryges, Saison 3, T13 : Pouvoirs
Dessinateur : Richard Guérineau
Scénariste : Eric Corbeyran
Parution : Septembre 2010


En septembre dernier est sorti le treizième opus de la série « Le chant des stryges ». Cette saga de bandes dessinées a débuté il y a environ dix ans. J’en suis un grand adepte et j’ai été ravi de pouvoir en découvrir un nouveau tome. Les auteurs n’ont pas évolué. Eric Corbeyran s’occupe du scénario et Richard Guérineau des dessins. Ils se sont associés à Luca Malisan pour les couleurs. Les stryges sont d’impressionnantes bestioles ailées qui gravitent autour de nous sans qu’on le sache vraiment. Corbeyran a écrit plusieurs séries contant leur histoire telles que « Le clan des chimères », « Le maitre de jeu » ou encore « Le siècle des ombres ». Mais la trame centrale reste « Le chant des stryges ». Mon avis va se concentrer sur le dernier album paru intitulé « Pouvoirs ». Il est édité chez Delcourt. Son prix est de 13,50 euros.

« Le chant des stryges » est une série qui se décompose en saison composée chacune de six tomes. Un calcul rapide permet de découvrir aisément que « Pouvoirs » est la première marche de la troisième saison. On se retrouve sept ans après la fin de la précédente. On avait laissé Debrah en train d’hériter de la fortune de Weltman. Ce dernier étant présenté pendant les douze premiers tomes comme à la fois l’adversaire et l’allié des Stryges. On apprenait également que Debrah était un hybride. C’est sur ces révélations que c’était clos notre lecture. On la découvre à la tête d’une équipe d’élite dans la mission semble être la perte des Stryges et la localisation de ses « frères hybrides ». Parallèlement, Kevin Nivek, son allié de ses précédentes aventures, réapparait dans la lumière…

Sept ans après…

stryges13bPour ceux qui ne connaissent pas cette série, mon résumé vous aura montré qu’on a à faire ici à une saga de science-fiction. Néanmoins, l’histoire se déroule dans notre monde et à notre époque. Cela rend le thème attrayant. Le fait de nous décrire des bestioles mythologiques qui graviteraient autour de nous depuis des millénaires attise aisément la curiosité. La trame de la série est dense, crédible et intense. Je trouve que la qualité n’a jamais baissé depuis les premières pages et c’est une chose à signaler. Je pense que les adeptes de ce genre ne seront pas déçus en découvrant « Le chant des stryges ».

stryges13cUn des attraits particuliers de ce tome est qu’il se déroule sept ans après la fin du précédent. On est donc curieux de savoir ceux que sont devenus les différents protagonistes qui nous sont familiers depuis des années. On retrouve donc Debrah, Nivek et Jill dans trois endroits différents. On comprend par bribe leur parcours depuis notre dernière rencontre. On ne doute néanmoins pas que tout ce beau monde risque de se retrouver à moyen terme. Parallèlement, on découvre de nouveaux personnages. On est curieux de les connaître davantage, de savoir à quel clan ils appartiennent. Cet opus est donc une mise à jour de la série. Il se découpe donc en une succession de scènes aux quatre coins de la planète faisant intervenir toute une série de protagonistes. On se doute bien que dès le prochain tome tout ce beau monde va interagir.

La galerie de personnages est intéressante. Ils sont variés et souvent charismatiques. Les nouveaux nous intriguent. Par contre, on ressent à nouveau très vite l’empathie qu’on avait pour les personnages principaux. Debrah et Kevin Nivek sont des personnages dont je suis les aventures depuis des années. C’est donc avec un vrai plaisir que je les retrouve. Cela participe pleinement à l’implication qu’on a dans la lecture. De plus, les dessins sont remarquables et participent pleinement à la création de l’atmosphère qui nous accompagne tout au long de la découverte des pages. Les décors sont très réussis autant au niveau des couleurs ou des plans.

stryges13a

Au final, j’ai passé un excellent moment en découvrant cet album. Il est à la hauteur des attentes que j’avais, ce qui n’est pas peu dire. C’était un réel bonheur de découvrir la suite de cette saga. Si jamais vous n’avez jamais lu cette série, je vous conseille de commencer par le premier tome. Commencer par« Pouvoirs » revient à prendre le risque de ne pas tout comprendre. Cela serait dommage tant cette saga ravira les adeptes de trame dense et rythmée dans un univers de science-fiction passionnant. Bonne lecture…

gravatar_eric

note4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *