Le cimetière des âmes, T1


Titre : Le cimetière des âmes, T1
Scénariste : Éric Corbeyran
Dessinateur : Francisco Manna
Parution : Septembre 2019


Le cimetière des âmes est une nouvelle série qui m’a attiré par le nom de son scénariste, Eric Corbeyran. Depuis ma lecture de la grande saga Le chant des stryges, la perspective de voir l’auteur bordelais se lancer à nouveau dans un l’univers du fantastique ne peut que m’intriguer. La couverture est très réussie. Elle transpire la série B divertissante et s’inscrit parfaitement dans l’esprit de Grind House, nouvelle collection née chez Glénat.

Ésotérisme & spiritisme

Le synopsis proposé par la quatrième de couverture est le suivant : « La terre se couvrira d’un linceul de cendres et ce sera la fin du monde. La légende raconte qu’un jour, les morts se redresseront et arpenteront la terre couverte des cendres des monstres. Alors ce sera la fin du monde. Et le règne du Linceul pourra commencer. Un seul homme est capable d’empêcher cette série d’événements de se produire : Archibald Donehue, alias « Red de Ath ». Mais il a été tué par le Linceul il y a deux cents ans… De nos jours, une équipe de chercheurs d’élite spécialisés dans les sciences occultes a été constituée pour retrouver son cercueil et tenter de le ressusciter. »

Dès le début de la lecture, le lecteur découvre un monde parallèle plutôt flippant et le cercueil d’un mort qui revient à la vie. Morts vivants, zombies, spectres, êtres possédés… Certains protagonistes centraux de l’intrigue semblent être issus de cette grande famille angoissante. L’ésotérisme et le spiritisme sont complètement assumés. Tous ses ingrédients classiques, bien cuisinés, peuvent donner lieu à un moment captivant. Le cimetière des âmes semble partir sur cette voie…

L’intrigue nous plonge dans un manoir lugubre et inquiétant. Nous sommes immédiatement immergés dans une mission fantastique. Nous découvrons un groupe original dont la mission est de mettre la main sur un cercueil peu rassurant. La mise en place est efficace et a rapidement éveillée ma curiosité. L’atmosphère est à fois oppressante et envoutante. Le suspense est immédiat. Les personnages semblent intéressants.

Le groupe de personnages autour duquel gravite l’essentiel de l’histoire est plutôt réussi. L’originalité et le rôle de chacun sont rapidement définis. Ashley est le leader. Il s’agit d’une jeune femme compétente et assez charismatique pour gérer tout ce petit monde. Bill est un gorille modifié génétiquement qui en plus de posséder une grande force naturelle s’avère un scientifique de talent. Olivia semble être une maitresse en ésotérisme et sciences occultes. Son petit caractère bourru me la tout de suite rendu sympathique. Enfin, Casey est le stagiaire du groupe. Il s’agit du petit dernier qui, comme nous, découvre beaucoup de choses sur le fonctionnement de tout de cela au fur et à mesure du déroulement des événements. 

Je trouve le scénario réussi et bien construit. Son début efficace fait naître du suspense et de la curiosité. Les événements et les révélations s’enchainent et participent à habiller le monde qui accueille cette intrigue. Évidemment de nouvelles questions apparaissent au fur et à mesure du déroulé de la trame. Les personnages se développent. Des enjeux politiques s’insèrent dans tout cela. Bref, l’ensemble est agréable et j’ai vraiment hâte de lire la suite.

A travers cette lecture, je découvre Francesco Manna. Ce dessinateur possède un style qui correspond parfaitement à l’esprit de l’album. La mise en page utilise beaucoup d’angles « cinéma » qui colle pleinement avec le côté « série B » de la collection. Le travail des couleurs de Marie-Odile Gaultier participe également pleinement à la réussite de l’ambiance qui envoute la lecture.

Pour conclure, Le cimetière des âmes est une belle découverte. J’ai apprécié l’ambiance et le suspense qu’elle habite. Je me suis aisé laissé prendre par cette histoire dont je suis vraiment curieux de connaître la suite. Je conseille cette lecture à tous les adeptes de série B. Ils y trouveront leur compte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *