Maurice et Patapon, T5 : Ni dieu, ni maître ! – Charb

mauriceetpatapon5


Titre : Maurice et Patapon, T5 : Ni dieu, ni maître !
Scénariste : Charb
Dessinateur : Charb
Parution : Mai 2012


« Ni Dieu ni maître ! » est le titre ambitieux du cinquième tome des aventures de « Maurice et Patapon ». Les deux personnages sont le fruit de l’imagination de Charb, auteur connu pour son travail avec « Charlie Hebdo ». D’ailleurs ce dernier ouvrage a été édité aux Editions Les Echappés dans la collection Charlie Hebdo. Son apparition dans les rayons date de mai dernier. Il est d’un format classique et est vendu pour environ treize euros. La couverture nous présente Dieu en train de donner des hosties à un chat pendant qu’un chien s’apprête à lui donner un coup de marteau sur la tête. Tout un programme !

Wikipedia (www.wikipedia.fr) offre une présentation à la fois synthétique et limpide de cet ouvrage : « Maurice est un chien bisexuel, anarchiste aimant les excréments, la sodomie et le sexe tandis que Patapon est un chat asexuel, fasciste et ultra-libéral, aimant la mort et la souffrance (des autres). » Voilà qui est clair : âme sensible s’abstenir !

Cet album peut se lire sans avoir lu les quatre précédents. D’ailleurs, chacune de ses pages est indépendante des autres. Les planches se  décomposent essentiellement en strip développé sen trois cases. Chacune possède quatre gags. Ponctuellement, une anecdote occupe toute la page. Cela offre une lecture dense. Cette construction empêche les temps morts et les périodes de transition. Vu la présentation faite des personnages, il apparait évident que cette lecture s’adresse à un public averti. Les plus jeunes risquent de ne pas sortir indemne d’une telle découverte.

Une absence de limite et de tabou.

Les différentes caractéristiques de Maurice et de Patapon laissent ouvert bon nombre de thématiques humoristiques. Certains gags sont scatologiques, pornographiques ou amoraux. Le point commun entre toutes ces scénettes est l’absence de limite et de tabou que s’autorise l’auteur. Charb dit tout ce qu’on peut imaginer de plus crade et immoral sans se l’interdire. Sa vision du monde et de l’humanité est radicale et assez pessimiste. On ne peut pas dire que les bons sentiments soient de sortie. En ce sens, « Ni Dieu ni maître ! » ne s’adresse pas à tout le monde. Je comprends aisément que certains soient mal à l’aise ou choqués devant de tels propos. Mais je rassure les adeptes du genre : c’est du haut de gamme ! L’immense majorité des strips font mouche. On rigole avec plaisir des excès crades et moraux du scénariste. La variété des thématiques traitées fait qu’on ne ressent à aucun moment un sentiment de répétition ou de lassitude. La performance est d’autant plus remarquable que Charb a déjà offert quatre albums construits sur ce principe. A priori, son imagination est sans limite dans le domaine.

Mais le propos ne prendrait pas toute son ampleur sans un dessin à l’avenant. Charb n’a pas de limite dans ses vannes, pourquoi en aurait-il dans son trait ? Les deux personnages principaux sont graphiquement réussis et leurs expressions donnent une vraie matière à leurs discours. Mais l’auteur ne nous montre pas toujours tout. Certains gags justifient une mise en image de l’idée présentée. D’autres laissent notre imagination travailler et ce n’est pas rien vu les thèmes évoqués ! La coloration est simple car, à l’exception de quelques objets ponctuels, seuls nos héros sont colorés. Maurice est orange et Patapon jaune. Les décors sont quasiment inexistants.

En conclusion, « Ni Dieu ni maitre ! » est un ouvrage qui ne laisse pas insensible. Son humour ne fera pas rire tout le monde, je le consens aisément. Par contre, ceux qui riront le feront de bon cœur et prendront un vrai plaisir à découvrir chacune des pages. De plus, le fait que « Maurice et Patapon » ne baisse pas de qualité après autant de tomes est un gage de qualité qu’on se doit de signaler. Cela fait que je n’hésiterai pas à m’offrir le prochain opus des aventures de ces héros dès sa sortie. Mais cela est une autre histoire… 

gravatar_eric

Note : 15/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *