Seule pour toujours – Liz Prince

SeulePourToujours


Titre : Seule pour toujours
Scénariste : Liz Prince
Dessinateur : Liz Prince
Parution : Février 2015


Publier sous forme papier des blogs est devenu un fléau dans l’édition. Les éditeurs sans servent pour faire paraître des livres à moindre frais puisque les pages sont déjà dessinées. Et si certains blogs s’adaptent parfaitement à l’exercice, la plupart révèle leur médiocrité une fois les notes alignées dans un même livre. Liz Prince voit donc une série de notes de blog sortir chez Ça et Là, le tout pour douze euros.

Liz Prince n’a pas de chance. Elle est garçon manqué, aime le punk et les hipsters et reste désespérément seule. Du coup, elle console avec ses chats. Voilà le pitch de ces notes qui montre combien la jeune femme a du mal à draguer ou, plus original, à se laisser draguer. Il faut dire que son amour de la barbe tend à l’obsession.

Un côté blog qui dessert le propos.

SeulePourToujours2Les notes varient de format. Beaucoup de pages uniques, mais également des strips, voire même trois/quatre pages de suite. Le tout est avant tout construit sur l’idée d’une chute, qui montre souvent Liz désespérée et… seule.

Si l’humour de Liz Prince nous fait sourire, le côté recueil de blog le dessert. En effet, les situations et effets comiques se répètent, entraînant forcément une lassitude. Si une petite note publiée sur un blog fonctionne, sur papier c’est moins le cas. De plus, on évite mal le remplissage avec des anecdotes sans intérêt ou déjà-vu. En soit, le livre nous fait découvrir une auteure. Mais cela donne avant tout envie de lire son blog plus que de lire ses livres.

Niveau dessin, c’est underground. En noir et blanc, avec un trait très simple, Liz Prince joue tout sur l’expressivité des personnages. Cela fait le travail, mais c’est quand même un peu léger. Des trames sont parfois ajoutées donnant un peu de volume à l’ensemble.

SeulePourToujours1

« Seule pour toujours » ne fait pas une bonne publicité à l’auteure. Le dessin n’est pas transcendant et l’aspect répétitif cache l’humour plutôt réussi. Et après avoir lu le livre, je n’avais pas forcément envie de me lancer dans les autres ouvrages de Liz Prince. IL faut arrêter de publier pour publier, ça ne sert pas toujours les auteurs. Dommage.

note2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *