Shi, T4 : Victoria


Titre : Shi, T4 : Victoria
Scénariste : Zidrou
Dessinateur : José Homs
Parution : Janvier 2020


« Shi » est une série marquante de ces dernières années. Portée par l’un des grands scénaristes du moment, Zidrou, et un dessinateur de grand talent, Homs, elle a su se faire remarquer avec son histoire de femmes vengeresses dans l’Angleterre victorienne. Ce dernier tome, justement nommé « Victoria », met fin à l’histoire… avant de recommencer une autre ? En effet, c’est une fin de cycle qui nous est proposée. Le tout paraît chez Dargaud.

Continuer la lecture de « Shi, T4 : Victoria »

Le chapeau mystérieux de Monsieur Pinon


Titre : Le chapeau mystérieux de Monsieur Pinon
Scénariste : Bartosz Sztybor
Dessinatrice : Grazia La Padula
Parution : Février 2020


Quand je suis tombé par hasard sur cette bande dessinée, « Le chapeau mystérieux de Monsieur Pinon », mon sang n’a fait qu’un tour : l’ouvrage est dessiné par Grazia La Padula dont j’avais adoré le travail sur « Le jardin d’hiver » sorti… onze ans auparavant. Qu’importe je me procure l’ouvrage qui semble traiter de la Seconde Guerre Mondiale. Le tout pèse 64 pages et est publié chez Paquet.

Continuer la lecture de « Le chapeau mystérieux de Monsieur Pinon »

L’été en pente douce


Titre : L’été en pente douce
Scénariste : Pierre Pelot
Dessinateur : Jean-Christophe Chauzy
Parution : Juin 2017


J’aime beaucoup le dessin de Jean-Christophe Chauzy. Je le trouve beau tout en étant capable de dessiner de « vrais » personnages, pas stéréotypés. Des gens que l’on pourrait croiser dans la rue. Sur « L’été en pente douce », il accompagne Pierre Pelot qui adapte son propre roman devenu célèbre grâce à un film. Comme ce n’est pas vraiment de ma génération, j’éviterai toute comparaison avec la version cinématographie. Le tout est publié chez Fluide Glacial pour une centaine de pages.

Trop long, trop bavard, trop lourd

Fane rentre chez lui. Il vient d’hériter d’une grande maison, celle de sa mère. Il s’y installe avec Lilas, une fille de mauvaise vie qu’il vient de recueillir. Dans la maison vit déjà son frère, rendu simple d’esprit par une trépanation. Commence alors de grandes discussions sur… pas grand-chose ?

C’est un huis clos qui nous est proposé. On sort à peine du jardin. L’intrigue se met peu à peu en place. Faut-il placer le frère à l’hôpital ? Et surtout, le couple de garagiste veut à tout prix acheter la maison de Fane pour la raser… Jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

Le livre porte bien son nom. C’est l’été et tout le monde à chaud. Il en ressort une chaleur, une moiteur qui, petit à petit, crée un malaise. L’album décrit une frange de la population pleine de misère et d’emmerdes, qui picole pour oublier sa vie de merde. Avec sa nouvelle maison et la pension de son frère, Fane s’imagine déjà mener la vie de roi à trois sur une pension d’invalidité. Il sera écrivain…

Je me suis beaucoup ennuyé en lecture. Les dialogues tournent beaucoup en rond. On accumule des pages et des pages où il ne se passe rien. Peut-être que cela fonctionnait en roman ou en film, mais en bande dessinée, c’est très lourd. C’est dommage, car il y a un beau travail sur les personnages. Ce sont tous des gueules cassées. Mais on peine à vraiment s’y attacher ou à s’y intéresser, notamment à Fane qui est un beau salopard de première. Certaines scènes m’ont paru peu vraisemblables et m’ont fait sortir de l’histoire également.

Au niveau du dessin, Chauzy rend une très belle copie. Il semblait fait pour dessiner ces victimes de la société. Ses aquarelles sont très lumineuses et rendent parfaitement honneur à l’ambiance estivale de l’ouvrage. C’est un sans-faute, pour un ouvrage pas évident à réaliser vu la longueur des scènes de dialogue.

Je suis passé complètement à côté de cet « Été en pente douce ». Trop long et trop bavard, il s’alourdit et finit pas nous ennuyer. Dommage. Reste le dessin de Chauzy, qui est toujours un régal pour les yeux.

Senso


Titre : Senso
Scénariste : Alfred
Dessinateur : Alfred
Parution : Octobre 2019


Alfred a obtenu avec « Come Prima » le fauve d’or du meilleur album au festival d’Angoulême. « Senso » est présenté non pas comme une suite, mais comme un pendant de cet album. Un récit sur l’intime, sur les blessures. Un récit sur l’Italie et sur la chaleur qui nous met dans un état second. Le tout pèse près de 160 pages et est paru chez Delcourt.

Continuer la lecture de « Senso »

Donjon Antipodes, T1 : L’armée du crâne


Titre : Donjon Antipodes, T1 : L’armée du crâne
Scénaristes : Joann Sfar & Lewis Trondheim
Dessinateur : Grégory Panaccione
Parution : Janvier 2020


Le retour de la série Donjon est un événement dans le petit monde de la bande-dessinée. À cette occasion, Sfar et Trondheim lancent une nouvelle sous-série, appelée « Antipodes ». Elle se passe 10 000 tomes avant le Donjon. Le dessinateur choisit pour lancer cette série est Grégory Panaccione qui s’était fait remarquer par « Un océan d’amour » ou « Chronosquad ». Le tout paraît chez Delcourt.

Continuer la lecture de « Donjon Antipodes, T1 : L’armée du crâne »

Donjon Zénith, T7 : Hors des remparts


Titre : Donjon Zénith, T7 : Hors des remparts
Scénaristes : Joann Sfar & Lewis Trondheim
Dessinateur : Boulet
Parution : Janvier 2020


Après avoir fourni une fin à « Donjon » en deux albums après des années d’arrêt de la série, voilà qu’elle revient avec plein d’albums prévus pour enrichir l’univers d’héroïc fantasy créé par Sfar et Trondheim. Ces deux-là semblent nostalgiques de leurs séries phares, puisqu’après de longues pauses, ils ont relancé aussi « Le chat du rabbin » ou « Lapinot » (un peu comme Larcenet et Ferri ont relancé « Le retour à la terre »). « Hors des remparts » est le septième tome de la série mère, « Donjon Zénith », qui n’avait jamais eu droit à une fin et a laissé pendant plus de 10 ans les lecteurs dans l’attente.

Continuer la lecture de « Donjon Zénith, T7 : Hors des remparts »

Les nouvelles aventures de Lapinot, T3 : Prosélytisme & morts-vivants


Titre : Les nouvelles aventures de Lapinot, T3 : Prosélytisme & morts-vivants
Scénariste : Lewis Trondheim
Dessinateur : Lewis Trondheim
Parution : Janvier 2020


Lewis Trondheim semble vivre une période de retour aux sources. Après le retour de Lapinot, c’est Donjon qui revient dans les bacs des libraires. Concernant le premier, il a ressuscité il y a peu et c’est déjà le troisième album qui nous est proposé pour ses nouvelles aventures. Après « Les herbes folles », un récit muet publié case par cas sur Instagram, « Prosélytisme & morts-vivants » revient à un format plus classique. Le tout est toujours publié chez l’Association.

Continuer la lecture de « Les nouvelles aventures de Lapinot, T3 : Prosélytisme & morts-vivants »

Tom Thomson, esquisses d’un printemps


Titre : Tom Thomson, esquisses d’un printemps
Scénariste : Sandrine Revel
Dessinatrice : Sandrine Revel
Parution : Août 2019


Tom Thomson est un peintre canadien. Certainement l’un de ses peintres majeurs. Dans cet ouvrage, Sandrine Revel tient à raviver son souvenir. Pour ma part, je ne le connaissais pas, c’était l’occasion de le découvrir, lui et la vague d’artistes de l’époque. Cependant, ce n’est pas une simple biographie qui se présente ici. Les époques se mêlent pour mieux décrire le personnage et, surtout, sa fin mystérieuse. Mort trop jeune, mais comment ? Le tout est paru chez Dargaud pour plus de 170 pages.

Continuer la lecture de « Tom Thomson, esquisses d’un printemps »

Détox, T1 : Le déni


Titre : Détox, T1 : Le déni
Scénariste : Jim
Dessinateurs : Jim & Antonin Gallo
Parution : Mars 2019


J’ai découvert Antonin Gallo à l’époque où il publiait des webcomics sur internet. Son dessin, beau et délicat, m’avait tapé dans l’œil. C’est avec plaisir que j’ai vu son nom associé à celui de Jim sur une couverture. Jim, le spécialiste ès romances, cela me paraissait parfait pour Antonin Gallo. « Detox » est publié chez Bamboo pour 70 pages.

Continuer la lecture de « Détox, T1 : Le déni »

Tu mourras moins bête, T5 : Quand y’en a plus, y’en a encore


Titre : Tu mourras moins bête, T5 : Quand y’en a plus, y’en a encore
Scénariste : Marion Montaigne
Dessinatrice : Marion Montaigne
Parution : Octobre 2019


Marion Montaigne s’est taillée une sacrée réputation dans le milieu de la BD avec sa série « Tu mourras moins bête ». Issue d’un blog, c’est une belle success story pour la dessinatrice, spécialisée dans la vulgarisation scientifique. Il en existe même une série d’animation… Après un passage par la sociologie (« Riche, pourquoi pas toi ? »), elle avait atteint un public encore plus large en publiant un ouvrage sur Thomas Pesquet. C’est l’heure du retour aux bases avec un cinquième tome du « Tu mourras moins bête ».

Continuer la lecture de « Tu mourras moins bête, T5 : Quand y’en a plus, y’en a encore »