L’hiver en été


Titre : L’hiver en été
Dessinateur : Jean-Pierre Gibrat
Parution : Avril 2019


Lors d’un weekend à Bruxelles il y a une dizaine d’années, j’avais visité une galerie BD où était exposé Jean-Pierre Gibrat. Je ne connaissais alors pas cet auteur et j’avais été subjugué par ses planches et ses illustrations à l’aquarelle. C’était simplement splendide ! De retour à Paris, je m’étais empressé d’obtenir ses ouvrages. Sans surprise, Daniel Maghen lui a mis le grappin dessus. C’est un artbook qui nous est proposé, enrichi d’une interview de Gibrat.

Un bel écrin pour les œuvres de l’auteur

On est ici sur du beau livre. Il faudra une quarantaine d’euros pour l’obtenir, mais nous sommes sur de l’ouvrage de qualité. Le format est grand (26,7 x 35,9 cm), le papier épais et agréable… Le tout met parfaitement en valeur les planches et illustrations de Gibrat reproduite au fil des pages. Il y a du noir et blanc, des aquarelles bien sûr, des planches… De quoi balayer l’art du dessinateur dans les largeurs, même si les pages s’intéressent avant tout à la deuxième partie de carrière de l’auteur, lorsqu’il se lance à 40 ans dans une carrière solo sur l’Occupation et où son dessin mûrit jusqu’à ce que nous lui connaissons aujourd’hui. En cela, les amateurs de l’art de Gibrat seront aux anges devant la beauté des reproductions proposées, mais aussi grâce à la variété de ce qui est proposé.

L’interview de l’auteur, bien qu’intéressante, se révèle un peu courte. On sent qu’il y aurait eu matière à pousser un peu plus le bouchon. Cependant, elle aborde le point essentiel qui permet de comprendre comment Gibrat est devenu Gibrat, comme un succès d’estime, un succès critique est devenu un succès public.

Quelques illustrations sont également commentées par l’auteur. C’est intéressant également, mais il y en a relativement peu. Par exemple, il nous est présenté une grande illustration en noir et blanc que Gibrat commente. En tournant la page, on la découvre en couleur. Pour les amateurs, c’est toujours un must de voir les étapes de création.

« L’hiver en été » vaut surtout pour la reproduction des travaux de Jean-Pierre Gibrat. C’est un art-book, pas une monographie. En cela, le livre est réussi et présenté dans un écrin adapté. Les fans du dessinateur se délecteront du livre qui leur est proposé ! Félicitons une nouvelle fois les éditions Daniel Maghen qui savent comment mettre en valeur les auteurs les plus talentueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *