Bergères guerrières, T2 : La menace


Titre : Bergères guerrières, T2 : La menace
Scénaristes : Jonathan Garnier & Amélie Fléchais
Dessinatrice : Amélie Fléchais
Parution : Septembre 2018

J’ai découvert récemment Bergères guerrières grâce à ma nièce. Je suis tombé sous le charme du premier tome scénarisé par Jonathan Garnier et illustré par Amélie Fléchais. Les personnages, l’histoire, l’univers… Tout m’a plu et m’a offert un voyage captivant et divertissant. C’est donc avec impatience que je me suis plongé dans la lecture du deuxième épisode intitulé La menace.

Un ton plus sombre et inquiétant

L’histoire se déroule autour d’un village dont tous les hommes sont partis à la guerre depuis dix ans. Les femmes ont ainsi fondé les Bergères guerrières dont la mission est de protéger la communauté. Lors de la lecture précédente, j’ai découvert l’initiation de Molly pour rejoindre l’ordre prestigieux des bergères. Cette étape s’était conclue par l’apparition d’un monstre impressionnant qui confirmait qu’un danger non négligeable menaçait tout ce petit monde…

Ce nouveau chapitre débute donc par l’affrontement entre les guerrières et cette énorme bestiole inquiétante. Ce combat traduit le danger qui semble guetter les héros et leurs proches. Cette introduction clarifie le ton de cet album. Il sera plus sombre et inquiétant. La légèreté de la découverte a disparu. La dure réalité du quotidien l’emporte et la présence d’une menace qu’on ne connait pas envoute la lecture.

J’ai été agréablement surpris par la capacité des auteurs à offrir un changement de braquet à l’histoire. Le mystère, le danger, la magie, la peur… Tous ces ingrédients imprègnent la lecture sans pour autant que l’humour disparaisse du tableau. La découverte du village des magiciens est intrigante. Elle a éveillé ma curiosité dans le sens où elle mène la trame sur un chemin dont je n’arrive pas à anticiper la destination. Ce suspense qui nait et qui est entretenu tout au long des soixante-dix pages est une belle réussite scénaristique.

Le travail d’illustration est toujours de qualité. Je trouve que la série possède une vraie identité graphique. Je trouve que les dessins d’Amélie Fléchais sont splendides. Ils m’ont pleinement immergé dans un univers prenant aux tendances celtes. Les couleurs participent également à la personnalité des décors. Il s’agit à mes yeux d’une belle découverte.

Pour conclure, ce second tome offre une belle suite à un premier opus dont la lecture m’avait laissé enthousiaste. Je renouvelle mon conseil cette série à toute la famille. Petits et grands y trouveront leur compte…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.