Zéropédia


Titre : Zéropédia, tout sur tout (et réciproquement)
Scénariste : Fabcaro
Dessinateur : Julien/cdm
Parution : Mai 2018


J’ai beau acheter quasiment tous les bouquins de Fabcaro, j’étais passé à côté de « Zéropédia » publié en 2018. En plus, il s’est associé à Julien/cdm, un auteur dont j’apprécie l’œuvre et le dessin. Cet ouvrage au format carré est une vraie/fausse encyclopédie (l’allusion à Wikipédia est assez limpide) sur des sujets variés. Étant donné le pédigré des deux auteurs, le tout se révèlera forcément sous le trait de l’humour et de l’absurde. L’ensemble pèse 108 pages et est publié chez Dargaud.

Un humour absurde et bon enfant

« Zéropédia » est un recueil des strips que réalisent les auteurs pour Sciences & Vie Junior. Cela ne m’étonne pas, car je l’ai fait acheter par le CDI de mon collège. En effet, si l’humour est absurde, il est aussi très bon enfant : pas de violence, ni de sang, ni de sexe, ni même de véritable vulgarité. L’humour est gentiment absurde, pas du tout trash. Le genre d’humour qui convient parfaitement au style de Fabcaro.

Chaque strip aborde une notion. Page de gauche, une question. Pas de droite, la réponse en 6 cases. Nous avons donc droit à une cinquantaine de notions détricotées. La partie explicative, dans les récitatifs, est la partie scientifique. C’est la partie « sérieuse » et on se félicitera de la véracité de tout ce qui y est raconté. Si l’ouvrage est avant tout humoristique, on y apprend des choses. En cela, « Zéropédia » a une part documentaire non-négligeable. C’est la partie dessinée qui, elle, part dans l’absurde. Pour cela, les auteurs prennent les expressions au premier degré ou poussent une notion à l’excès. Les scientifiques en prennent pour leur grade, comme pour celui qui, par exemple, observe pendant des années si une pierre bouge ou pas.

Si « Zéropédia » est majoritairement axé sur les sciences dures, on y retrouve aussi un peu de sociologie, de zoologie, d’art ou d’histoire. Les sujets abordés sont variés et bien choisis. Et au final, étant donné la quantité de textes à lire, c’est un bouquin dense que l’on prend plaisir (et intérêt à relire).

Le dessin de Julien/cdm s’adapte parfaitement aux textes de Fabcaro. Son trait est dynamique et sait tout dessiner. Bien que le carcan soit très rigide (6 cases verticales par planche), il varie son dessin sans peine et les détails sont nombreux. C’est assez remarquable. Le travail sur les couleurs est aussi de très bon niveau. Pour une bande-dessinée où elle ne pourrait être qu’accessoire, elle apporte un plus au dessin.

« Zéropédia » est une BD de vulgarisation scientifique très réussie. Drôle, bon enfant et intéressante, elle possède tous les atouts pour ce genre d’ouvrage. Une qualité suffisante pour être lu aussi bien par des enfants/ados que par leurs parents. Bravo aux auteurs et on attend la suite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.