Tu mourras moins bête, T3 : Science un jour, science toujours !

TuMourrasMoinsBete3


Titre : Tu mourras moins bête, T3 : Science un jour, science toujours !
Scénariste : Marion Montaigne
Dessinatrice : Marion Montaigne
Parution : Septembre 2014


 Après une petite pause en 2013 consacrée à d’autres projets, Marion Montaigne nous revient avec sa série de vulgarisation scientifique, « Tu mourras moins bête », sous-titrée « Mais tu mourras quand même » ! Ce troisième tome est intitulé « Science un jour, science toujours ! ». Contrairement aux précédents opus qui étaient chacun basés sur un thème (les films et séries télé, puis la médecine), celui-ci est beaucoup plus ouvert. Symbole de ce changement de ligne, le tout est publié chez Delcourt et non plus chez Ankama. Malgré tout, que les collectionneurs se rassurent, la maquette est quasiment identique et votre bibliothèque n’en sera pas gênée. Le tout est un pavé de 250 pages !

Si l’idée d’un thème par livre était séduisante sur le papier, elle ne l’était pas forcément réellement. L’effet de répétition s’installait. Ici, on sent Marion Montaigne plus libre de parler de ce qu’elle veut. Du coup, l’ensemble est très varié dans ses sujets : cryogénie, adolescence, menstruations… Les questions aussi essentielles que « peut-on avaler des araignées en dormant ? » trouvent enfin leur réponse ! Cette variété donne un vrai coup de fouet à la série. L’effet de répétition est nul et on se surprend à lire l’ouvrage d’une traite, ce que l’on ne faisait pas forcément pour les précédents. Marion Montaigne parvient donc à se bonifier à son troisième opus. Une belle performance.

Apprendre en s’amusant.

Lorsque l’on lit les ouvrages de Marion Montaigne, on remarque très vite un amour pour la vulgarisation scientifique, mais également un humour très personnel. Cette originalité fait mouche ! On sourit beaucoup et on rit régulièrement à la lecture des pages. « Apprendre en s’amusant » n’a jamais été autant d’actualité. Car derrière l’humour se cache des vérités bien entendu. Montaigne visite des laboratoires et nous fait partager les études scientifiques les plus incongrues qui existent.

Marion Montaigne aime également intégrer de nombreuses références (notamment cinéma et séries télé) dans ses planches. J’avoue ne pas toujours y être sensible, ne regardant pas les séries citées. Du coup, il y a des chances pour que ses ouvrages vieillissent un peu avec le temps. Ce tome m’a semblé moins blindé de références, comme si l’auteure se sentait plus en confiance pour éviter de mettre des références partout.

Digne héritière de Reiser, l’auteure développe un trait très relâché soutenu par des touches de couleur à l’aquarelle. Clairement, ça ne plaira pas à tout le monde, mais son dessin participe fortement à l’humour du bouquin. Les expressions de ses personnages sont particulièrement réussies !

Marion Montaigne développe une œuvre basée sur l’humour et la vulgarisation scientifique. « Tu mourras moins bête » apporte sa pierre à l’édifice avec brio. Ce troisième tome permet à la série de passer un cap supplémentaire à tous les niveaux. On peut donc se dire que l’on mourra moins bête après lecture de l’ouvrage, mais aussi avec le sourire aux lèvres.

coupdecoeur_new

avatar_belz_jol

Note : 18/20

2 réflexions sur « Tu mourras moins bête, T3 : Science un jour, science toujours ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *