Une aventure des spectaculaires, T1 : Le cabaret des ombres


Titre : Une aventure des spectaculaires, T1 : Le cabaret des ombres
Scénariste : Régis Hautière
Dessinateur : Arnaud Poitevin
Parution : Janvier 2016


Régis Hautière n’en finit pas de surprendre et de varier ses scénarios. Le voilà qui se lance dans une série steam punk jeunesse avec Arnaud Poitevin. Une aventure jeunesse pur jus, avec cascades, humour et personnages hauts en couleur. Les spectaculaires mettent les petits plats dans les grands pour essayer, avec ce premier tome, de lancer une série d’aventures que l’on espère longue pour le duo.

Continuer la lecture de « Une aventure des spectaculaires, T1 : Le cabaret des ombres »

Cerise, T1 : L’avis des bêtes


Titre : Cerise, T1 : L’avis des bêtes
Scénariste : Laurel
Dessinatrice : Laurel
Parution : Avril 2012


Laurel est une auteure de bande-dessinée qui est connu notamment pour son blog où elle raconte sa vie et celle de sa fille Cerise. Un recueil de ses notes de blogs était déjà sorti sous le nom « Un crayon dans le cœur ». Ici, la démarche est différente. C’est une série qui démarre au Lombard centré sur le personnage de Cerise (et donc bien-nommée « Cerise »). L’idée est de centrer l’histoire sur la petite fille et son rapport aux bêtes. Bêtes avec qui elle arrive à communiquer… Continuer la lecture de « Cerise, T1 : L’avis des bêtes »

Les carnets de Cerise, T4 : La déesse sans visage


Titre : Les carnets de Cerise, T4 : La déesse sans visage
Scénariste : Joris Chamblain
Dessinatrice : Aurélie Neyret
Parution : Janvier 2016


« Les carnets de Cerise » est l’une des grandes séries jeunesse actuelle. Publiée dans la collection Métamorphoses des Éditions Soleil, elle met en scène Cerise, une jeune fille qui veut devenir écrivaine et qui aime mener des enquêtes sur des personnes qui l’intrigue. Scénarisée par Joris Chamblain et dessinée par Aurélie Neyret, la série fait une grande part aux mystères et aux émotions. Cerise grandit petit à petit et le lecteur s’attache de plus en plus à la petite rousse. Ce quatrième tome, « La déesse sans visage », reste dans la veine des trois premiers. Continuer la lecture de « Les carnets de Cerise, T4 : La déesse sans visage »

Marzi, T5 : Pas de liberté sans solidarité


Titre : Marzi, T5 : Pas de liberté sans solidarité
Scénariste : Marzena Sowa
Dessinateur : Sylvain Savoia
Parution : Octobre 2009


« Marzi » est une série narrant l’histoire d’une petite fille polonaise du même nom dans les années 80. Communisme, religion et petits tracas de l’enfance se mêle dans les ouvrages construits sous forme d’anecdotes plus ou moins légères. Le tome 4 nous faisait découvrir les grèves qui sévissaient en Pologne à l’époque. Cela continue dans ce cinquième tome, intitulé « Pas de liberté sans solidarité » qui nous montre en couverture la petite Marzi participer à une manifestation. Le tout est dessiné par Sylvain Savoia sur un scénario écrit par Marzena Sowa, qui nous fait part de son histoire personnelle. Le livre est édité chez Dupuis. Continuer la lecture de « Marzi, T5 : Pas de liberté sans solidarité »

Marzi, T4 : Le bruit des villes


Titre : Marzi, T4 : Le bruit des villes
Scénariste : Marzena Sowa
Dessinateur : Sylvain Savoia
Parution : Septembre 2008


Marzi, la petite rousse aux grands yeux bleus, revient pour un quatrième tome intitulé « Le bruit des villes ». On y découvre son enfance dans la Pologne communiste des années 80. Ouvrage autobiographique écrit par Marzena Sowa, il est dessiné par Sylvain Savoia et édité chez Dupuis.  Continuer la lecture de « Marzi, T4 : Le bruit des villes »

Marzi, T3 : Rezystor


Titre : Marzi, T3 : Rezystor
Scénariste : Marzena Sowa
Dessinateur : Sylvain Savoia
Parution : Avril 2007


« Marzi » est une série racontant l’enfance de la scénariste, Marzena Sowa. Sous le trait de Sylvain Savoia, on découvre la vie de cette petite fille dans les années 80, en Pologne. Evidemment, les régimes communistes ayant étés ce qu’ils ont étés, l’aspect documentaire de l’ouvrage est non-négligeable. Une fois Tchernobyl passé, voilà que notre Marzi va être confronté à des évènements bien plus concrets : la création de Solidarnosc. Et cela va marquer la petite fille car son père est cette fois-ci impliqué… Ce troisième tome, intitulé « Rezystor » est toujours édité chez Dupuis.  Continuer la lecture de « Marzi, T3 : Rezystor »

Marzi, T2 : Sur la terre comme au ciel


Titre : Marzi, T2 : Sur la terre comme au ciel
Scénariste : Marzena Sowa
Dessinateur : Sylvain Savoia
Parution : Avril 2006


Après un premier tome réussi, Marzi revient pour « Sur la terre comme au ciel ». La petite fille polonaise nous raconte les anecdotes de son enfance en Pologne alors communiste. Marzena Sowa s’occupe du scénario et Sylvain Savoia du dessin. Tout cela est publié aux éditions Dupuis.  Continuer la lecture de « Marzi, T2 : Sur la terre comme au ciel »

Maki, T2 : Bravo la famille


Titre : Maki, T2 : Bravo la Famille
Scénariste : Fabrice Tarrin
Dessinateur : Fabrice Tarrin
Parution : Février 2011


Fabrice Tarrin avait réussi avec le premier tome de « Maki » à développer une galerie de personnages attachants et hauts en couleur, empêtrés dans les péripéties d’une colonie de vacances qui tournait mal. Il remet ici le couvert avec « Bravo la Famille », suite des « aventures » du petit lémurien, de retour à Paris.  Continuer la lecture de « Maki, T2 : Bravo la famille »

Maki, T1 : Un lémurien en colo


Titre : Maki, T1 : Un Lémurien en Colo
Scénariste : Fabrice Tarrin
Dessinateur : Fabrice Tarrin
Parution : Janvier 2010 


Fabrice Tarrin se dessine en lémurien. C’est ainsi qu’on le retrouve dans « Le Journal d’un Lémurien », son album autobiographique. Dans « Maki », on suit également un petit lémurien partant en colonie de vacances. Tout est dit : on aura ici affaire à de l’autofiction. Pré-publiée dans le Journal de Spirou, « Maki » est devenu une série phare du journal. Mais n’est-ce donc pas une publication jeunesse dans ce cas-là ?

Souvenirs de colo

Autant être clair tout de suite : « Maki » n’est pas une publication jeunesse. Tarrin s’en est rendu compte, la BD est très cruelle et s’adresse à un public plus âgé. Résultat, la cible est un peu loupée. Car si le dessin a un côté très enfantin, le propos l’est moins.

On suit donc le jeune Maki, souffre-douleur auto-désigné, qui n’aime pas les colonies de vacances et qui va devoir y aller quand bien même. S’ensuit une série de péripéties, un amour de jeunesse et une galerie de personnages riches en couleurs. Colonie de vacances oblige, la plupart des protagonistes sont des préadolescents dont l’éveil des sens complique d’autant plus les choses. Il est évident qu’avec un sujet pareil, Tarrin fera vibrer chez nombre de lecteurs le souvenir d’événements passés… 

« Maki » repose essentiellement sur les personnages et les nombreux dialogues qui parsèment l’ouvrage. Ils ont tous un côté excessif, mais bien traité par l’auteur. Malgré une impression première de caricature, on s’aperçoit vite que les personnages sont plus complexes que ça. Il y a une vraie subtilité. En revanche, ils sont plus ou moins tous affublés de problèmes affectifs et relationnels. Ce qui rend évidemment les interactions entre eux explosives…

Le propos se veut avant tout cruel. On a l’impression que rien ne peut bien se passer. Il ne peut y avoir de dénouement heureux. Car ce ne sont pas seulement les jeunes ados qui sont cruels entre eux, c’est tout le monde. Heureusement, il y a aussi une forte dose d’humour pour faire passer le tout sans peine. Car avant tout, on rit dans « Maki ».

Au niveau du dessin, je suis très fan de Fabrice Tarrin. Son trait est très enlevé et donne beaucoup de dynamisme à l’ensemble. Ses personnages sont constamment dans le mouvement. Le tout se révèle très expressif. Le style animalier et enfantin ne plaira pas à tout le monde, mais il serait dommage de passer à côté. Le fait que les cases ne soient pas dessinées donnent un côté encore plus dynamique.

Sous son aspect album jeunesse, « Maki » rate un peu sa cible. Entre la cruauté du propos, la densité des textes et le foisonnement de personnages, on se rapproche plutôt d’une publication ado/adultes. Il serait dommage de passer à côté de cet ouvrage qui se lit d’une traite et qui saura sans nul doute vous surprendre.

Stars of the stars, T1

starsofthestars1


Titre : Stars of the stars, T1
Scénariste : Joann Sfar
Dessinatrice : Pénélope Bagieu
Parution : Septembre 2013


Voilà une collaboration qui ne pouvait pas passer inaperçue : deux bédéastes tant prisés des médias allaient faire une bande-dessinée ensemble. Joann Sfar scénarise ainsi le bien-nommé « Stars of the Stars » que dessine Pénélope Bagieu. Difficile d’échapper à cette sortie tant les journaux en ont parlé, si bien que j’ai décidé de me faire ma propre idée. Le tout est publié chez Gallimard dans la collection Hors Collection.  Continuer la lecture de « Stars of the stars, T1 »